Les femmes atteintes de la maladie de parkinson sont-elles désavantagées?

Santé Et Paramédical Video: Cette femme invente un moyen de lutter contre la maladie de Parkinson! (Décembre 2018).

Anonim

VENDREDI 8 DÉCEMBRE 2017 (HealthDay Nouvelles) - Les femmes atteintes de la maladie de Parkinson semblent être désavantagées: elles sont beaucoup moins susceptibles que les hommes d'avoir les soignants, une nouvelle étude trouve.

C'est probablement parce que les femmes survivent souvent à leur aidant potentiel le plus probable - leur mari, selon des chercheurs de l'École de médecine de l'Université de Pennsylvanie.

"Les soins prodigués par la famille et les amis aux personnes atteintes de la maladie de Parkinson sont une source de soutien importante, et nos résultats montrent que les femmes atteintes de Parkinson sont moins susceptibles que les hommes de recevoir ce soutien", a déclaré l'auteure du Dr Nabila Dahodwala. un professeur agrégé de neurologie.

"Nous avons besoin de stratégies pour améliorer l'accès des femmes à ce soutien", a déclaré M. Dahodwala dans un communiqué de presse.

La maladie de Parkinson affecte 1% des personnes de plus de 60 ans, avec une probabilité croissante avec l'âge. Il affecte certaines cellules nerveuses dans le cerveau et interfère avec le mouvement. Il n'y a pas de remède, mais les médicaments et parfois la chirurgie peuvent aider.

Pour cette étude, les chercheurs ont examiné les données de plus de 7 200 patients parkinsoniens aux États-Unis, au Canada, aux Pays-Bas et en Israël. Ils ont constaté que 79% des femmes ont déclaré avoir un aidant, comparativement à 88% des hommes.

Les hommes étaient aussi plus susceptibles que les femmes d'être accompagnés par un aidant lors de leur première visite dans un centre d'étude (61% contre 57%).

Les conjoints soignaient 84% des hommes, contre seulement 67% des femmes, selon l'étude.

De plus, les femmes étaient plus de deux fois plus susceptibles (3% contre 1,3%) d'avoir un aidant rémunéré.

Les chercheurs ont également découvert que les soignants de femmes souffraient beaucoup moins de stress mental que les soignants masculins.

Bien que l'étude n'ait pas examiné les raisons de la différence entre les hommes et les femmes dans le soutien aux soignants, Dahodwala a noté que les femmes ont en moyenne tendance à vivre quelques années de plus que les hommes. En outre, les femmes sont plus susceptibles d'assumer le rôle de soignant.

"Il est urgent de modifier la politique de santé pour mieux soutenir les femmes âgées handicapées", a déclaré M. Dahodwala.

L'étude a été publiée le 1er décembre dans la revue Neurology .

Plus d'informations

La Fondation Parkinson a plus sur la maladie de Parkinson.

SOURCE: Université de Pennsylvanie, communiqué, 1er décembre 2017

Les femmes atteintes de la maladie de parkinson sont-elles désavantagées?
Catégorie De Problèmes Médicaux: Diagnostics